Je le suis vraiment  ou je le crois ?…
Nombreux sommes-nous ces derniers temps à vivre des réveils nocturnes communément appelés insomnie.

Alors démarre l’engrenage: sauts de puce, agitation du mental, balade nocturne, lecture, TV, radio qui proloooongent la dite insomnie.

En remettant en action le cortex en onde béta, la nuit risque pour le coup d’être vraiment finie; la journée interminable; la fatigue bien présente et son lot de compensations pour y pallier : cafés, cigarettes, grignotages pour récupérer un semblant d’énergie rapide…

Je vois que vous me suivez, aussi vais-je vous proposer un autre regard, « un regard neuf « , comme disent les sophrologues.

Savez-vous qu’une bonne insomnie réveille ce qui sommeille en nous?

Autrement dit réveille ce qui dort, ce qui est endormi.

L’insomnie tout comme le rêve, le cauchemar, permet  de passer de l’ombre à la lumière, de l’inconscient au conscient; soit de se mieux connaître soi-même dans son parcours de vie pour opérer les changements appropriés au ré-équilibrage.

Encore faut-il accepter ce temps de réveil pour un éveil!

Fuite, combat, soumission, ne feront qu’envenimer le problème.

Tout problème est fait pour être solutionner au moment même où il se présente.

A cela plusieurs solutions,certains se rueront sur la médecine qui soigne, (soi-nié ) alors que d’autres chercheront à guérir ( gai-rire)*.

*Rire de soi-même c’est bien connu est une thérapie qui n’a pas fini d’amuser 🙂
Voici mon conseil avisé:

Rester allongé sur le dos, le corps le plus détendu possible 

 Mettre en place une respiration abdominale calme et tranquille. 

Une fois le calme retrouvé, se poser simplement la question, qu’est ce que j’ai à comprendre, à conscientiser, à intégrer, à accepter…? Quel est le message caché de ce réveil nocturne?

La réponse ne tarde jamais à venir, le calme de la nuit invite au discours intérieur. Bien centré sur soi-même, en pleine conscience le message se fait clair, alors si je vois clairement ce qui me préoccupe, je peux tout aussi clairement opérer le changement opportun quel qu’en soit le domaine, professionnel, relationnel, familial, spirituel…

Le bien connu « Voir -vouloir- pouvoir et faire ce qu’il y a à faire » est à ma portée.

Je passe du statut de victime à celui d’acteur de ma vie,

de l’enfant soumis à l’adulte responsable…
Puisse cet article vous réconcilier avec l’insomnie

(et n’oubliez pas que 3 séances de sophro-Energie peuvent vraiment vous y aider , petite pub au passage )

Je vous souhaite  de beaux rêves et de merveilleux cauchemars, si libérateurs émotionnellement parlant , ainsi que des temps d’insomnie qui laissent au matin la tête bien rangée, bien ordonnée.

Dominique Philippe

*Un insomniaque adulte dort moins de 6 heures par nuit de façon répétitive.

Article écrit par Dominique Philippe