« Je consens au bien être, son vrai jus est en moi et en chacun de nous. »
Nous rêvons tous de bien-être et même si nous le méritons bien, il est parfois nécessaire de le provoquer,

Sachons qu’il est en route vers chacun d’entre nous à chaque instant, lorsque nous nous détendons et que nous nous permettons de le recevoir,

Le bien être est à ce prix là et devient notre expérience personnelle,

Bien sûr, nous avons notre définition propre du bien-être,Néanmoins il s’apparente pour la plupart d’entre nous au bonheur, en termes de pause-douceur-détente-santé-minceur-équilibre et harmonie,

Rien que l’énonciation de ces mots procure déjà une agréable sensation de stabilité et de paix et nous invite à sourire.
Dans le tourbillon de nos vies d’occidentaux, nombreux sommes- nous à déclarer:

« oui, mais pas si facile »

Et si ça le devenait ?

Et si le bien être s’apprenait ?

Détendons-nous !

Oui arrêtons-nous !

Stoppons tout !

Rien que quelques minutes par jour, y compris les pensées, apaisons le mental, lâchons prise, les soucis, ne les nourrissons plus le temps d’une pause !

Je suis diplômée en sophrologie et en hypnose Ericksonienne et bien que le corps a toujours eu une place prépondérante dans ma vie, je me suis vite aperçue que la psyché m’empêchait d’aller bien une fois le corps détendu. Je me suis alors  naturellement tournée vers des techniques complémentaires qui incluaient la dimension mentale et émotionnelle : l’analyse transactionnelle, l’EFT, le Reiki, la phyto, la gemmo, les élixirs floraux... tout ce qui m’a permis de trouver ce que j’avais  toujours cherché : une vision globale de l’humain où les aspects physique, émotionnel et mental sont pris en compte durant une même séance dont voici le déroulement.
·       Ancrer : se stabiliser, bien aligné tel un pilier ferme et solide.

Dans l’ancienne Égypte, la plus grande victoire de l’Initié était de pouvoir dire un jour : « Je suis stable, fils de stable, conçu et engendré dans le territoire de la stabilité. »

·       Expirer : pour libérer, chasser les tensions de la journée avant de mettre en place une respiration plus lente et  plus profonde qui invite les paupières à se fermer, pour ne plus rien faire,juste laisser faire, laisser se faire (respiration lente-rapide-thoracique-abdominale, alternée, solaire…seront utilisées)

·       Stimuler : Quelques stimulations simples    permettront de déposer ainsi les dernières tensions physiques et psychiques inutiles  qui pourraient empêcher de  profiter de la séance.

·       Apaiser le mental : Quelques mouvements de la tête permettent de suspendre les pensées pour un délicieux moment de calme intérieur.
·       Modifier l’état de conscience : un état de conscience modifié, comparable à celui de l’endormissement ne tarde pas à nous emporter loin, très loin dans des endroits agréables comme si on y était. Et comme le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire, on y est, dans ce beau paysage, on laisse alors le film se dérouler sur son écran intérieur et nous en sommes l’acteur principal.
·       Ensemencer : C’est le moment idéal pour faire provision de projets et de valeurs positives telles que la confiance,l’estime de soi… Une vision plus claire de ses besoins personnels permettront de modifier son comportement, se mieux comprendre, s’accepter d’avantage etd’ouvrir  de nouvelles portes dans sa vie.
·       Se récupérer un tonus habituel et aller chevaucher « le cheval du vent. »

 

« Et oui, le vrai jus de la vie est en chacun de nous ! »

Plus vous pratiquez, plus vous êtes apte à chevaucher votre énergie naturelle que Lodro Rinzler nomme« le cheval de vent. » dans son livre Prendre un verre avec Bouddha,Sagesse moderne et décontractée   Edition Le Jour 2013,  Il part du principe  que nous possédons une énergie inépuisable à retrouver. Lorsque nous nous fermons à nous même notre énergie s’amenuise.

« C’est par le truchement de la vertu de discipline que nous pouvons enfourcher le cheval de vent. Nous nous sentons alors connectés au monde. Nous ne fronçons plus les sourcils devant les situations difficiles, nous les voyons plutôt comme des occasions d’ouvrir d’avantage notre cœur. La vertu de disciplines nous aide à vivre dans le présent et à affronter les moments pénibles. Elle nous permet de nous ouvrir au monde et de chevaucher notre énergie vitale. » L.R

Si l’envie vous vient d’apprendre le bien être, laissez-vous guider. A l’issue de quelques séances de groupe et/ou individuelles, vous deviendrez autonomes et vous vous offrirez librement de précieux moments de détente corporelle, d’apaisement du mental de gestion des émotions et de rencontre avec vous-même pour mieux diriger vos pas sur les chemins de la vie.

De la rêverie à la réalité il n’y a qu’un pas. Tout devient possible si on ne se laisse plus dominer par certaines pensées, que ce soit dans le domaine de l’amour, du travail, de la famille ces temps de sophroénergiehypnose contribuent au bien être holistique naturel, doux et préventif.

Bien à vous

 

Dominique Philippe

Sophrologie-hypnose

 

Article écrit par Dominique Philippe